• Bilan critique saison 6 (troisième partie) (3/3)

     

    A l'occasion de la fin de la diffusion de la saison 6 sur TF1, terminons enfin nos critiques de cette énième saison avec le troisième bilan, afin de revenir plus précisément sur les épisodes 19 à 26 de toutes ces nouvelles aventures palpitantes ! Après notre habituel bilan d'ensemble, vous retrouverez de mini-critiques pour chaque épisode, accompagnée toujours d'une photo récapitulative et d'une note attribuée sur 10 ! Libre à vous de nous laisser par la suite vos remarques, avis et commentaires dans la section plus bas, et n'oubliez pas de répondre aux sondages ! D'accord/pas d'accord ? Des choses que vous souhaitez exprimer ? Vous pouvez également passer par notre forum spécial saison 6 ! Bonne lecture !

     

     Accès au premier bilan saison 6 (épisodes 1 à 10) //// Accès au second bilan saison 6 (épisodes 11 à 18)

     

     

    Outre une première partie de saison fastidieuse et peu enthousiasmante, la sixième saison bénéficiait d'une envolée dès la deuxième partie de saison et son douzième épisode. Cette qualité narrative dont nous parlions dans notre second bilan se poursuivra, pour notre plus grand bonheur, durant la troisième partie de saison, de son dix-neuvième à son vingt-sixième épisode, pour nous offrir tout bonnement grand nombre des meilleurs scénarios de cette nouvelle fournée d'aventures riches en couleurs. "Poudre de Clowns" est l'exception de cette continuité : avec son script enfantin, il n'est sauvé que par son intrigue secondaire, l'une des plus fortes de la série, où Mandy tente de prouver que Sam, Alex et Clover sont bien espionnes. Néanmoins, l'épisode est vite oublié grâce à la qualité du suivant : avec "Astro mais pas trop !", les scénaristes investissent la pesanteur et offrent des scènes d'action originales bien que clichées. La méchante toutefois, fait partie des plus abouties de la saison. Vient ensuite l'épisode phare de cette sixième saison, notre véritable coup de coeur, l'une des meilleures aventures jamais contées dans la série : "Dirigeable en Déroute". Son suspense haletant, son trio de méchants sidérant, et ce huit-clos étouffant à bord d'un dirigeable, sans oublier le retour inattendu de Blaine, conduisent à un vrai bijou de tension et de nouveautés ; s'il ne fallait voir qu'un seul épisode de cette sixième saison, nul doute que ce serait celui-là. Pour notre plus grand plaisir, la suite et fin de la saison se poursuivra sur une qualité narrative qui, si elle n'égale pas ce fameux vingt-et-unième épisode, est tout à fait adéquate avec l'esprit de la série et ce qu'elle peut produire de mieux. "La Loi de la Jungle", en étant beaucoup trop pioché sur l'épisode "Bouquets Piégés" et sa méchante, surprend cependant par le fait que l'épisode se passe en permanence en dehors des lieux habituels de la diégèse que sont Mali-U et L.A.. Suivent "Télé Danger OK", avec Mandy imprégnée dans la mission principale ainsi qu'une morale sur le danger des télés-réalité qui devrait conforter les plus jeunes, puis "Espionnes en Solo", l'un des risques majeurs de la saison avec une histoire partiellement scindée en trois qui vise à lancer chacune des Spies en solo sur le terrain et les disloquer de leur appartement à Mali-U, ce qui, malgré sa durée courte – on aurait aimé que les scénaristes poussent encore plus loin le délire – parvient à fonctionner. Enfin, le double épisode "Totalement Versailles", déjà diffusé pour la première fois en Juin 2013 sur TF1, clôt de manière relativement bonne la saison. Si la première partie souffre d'incohérences et de grosses ficelles scénaristiques (la scène à bord de l'avion), la deuxième a le mérite d'innover sur le plan d'attaque du méchant. Seul regret : le fait qu'aucun épisode ne fasse vraiment l'effet d'un season finale, tout comme l'épisode "Mandybook" ne faisait en aucun cas l'effet de season premiere. On quitte les Spies de manière aléatoire comme à chaque fin d'épisode sans véritablement apporter de conclusion comme le faisaient datant "Totally Fini" ou "Une Promotion d'Enfer".

     

    Troisième et dernière partie de la saison : cet ultime volet de la sixième épopée a le mérite de dévoiler quelques épisodes intéressants, qui, s'ils ne révolutionnent pas grandement la série, ont le mérite d'offrir un divertissement plus innovant et agréable qu'au début des premiers épisodes. Mention spéciale à l'épisode "Dirigeable en Déroute", un épisode qui par sa qualité narrative, aurait très bien eu sa place aux côtés des formidables saisons 1 et 2.

     

      

    NOTE TSP : 3/10 • Après les nombreux épisodes consacrés au mîme avec Jazz Hands, on semble nous sortir une énième farce dédiée au monde des clowns, sans jamais atteindre le second degré ou le comique de situation qui devrait être présent dans ce genre de parodie. Seule Mandy et sa traque envers les Spies sauve l'épisode.

    NOTE TSP : 7/10 • Avec sa méchante carrément loufoque, ce vingtième épisode se démarque des autres par son suspense crescendo et ses scènes d'action en pleine apesanteur.

    NOTE TSP : 9/10 • Tout simplement le meilleur épisode de la saison. Un trio de vrais méchants diaboliques, un huit-clos haletant à bord d'un dirigeable, du second degré, une prise de risques, le retour de Blaine, la déroute vers l'Ile machiavélique des prisonniers du WOOHP... Bref, de l'action, de l'innovation, de l'humour, du suspense, de la diabolitude à fond et le retour surprise d'un personnage secondaire, que dire de plus ? Seul bémol : le relook et la voix saison 6 de Blaine ; en perdant son ancien doubleur, Blaine nous offre une coupe de cheveux Sonic...

    NOTE TSP : 5/10 • Une nouvelle parodie de Violetta Vanderfleetus en méchante et un scénario beaucoup trop calqué sur "Bouquets Piégés" délaisse un épisode dont la diégèse, jamais placée à l'université, au WOOHP ou dans les rues de Los Angeles, pouvait néanmoins étonner.

    NOTE TSP : 6/10 • Un méchant inventif, des scènes d'action qui pétillent avec Mandy à bord et une morale sur les dangers de la télévision apportent second degré, suspense et machiavélisme à cet épisode tout juste divertissant.

    NOTE TSP : 6/10 • L'idée de disloquer le groupe des Spies – durant leur mission comme à l'université – est probablement la meilleure trouvaille scénaristique s'entremêlant à la fois à l'intrigue principale qu'à la b-story que les scénaristes ont trouvé pour toute cette sixième saison. Dommage que cela ne dure pas plus longtemps que le reste de l'épisode parte en dérive sur une méchante ridicule et des rebondissements mal rythmés.

    NOTE TSP : 7/10 • L'ensemble a beau souffrir de grosses facilités scénaristiques, la beauté de l'animation déversée à Versailles émerveille le regard, et dynamite l'humour et le second degré d'une Mandy-Antoinette complètement dingue.

    NOTE TSP : 7/10 • La poursuite du huit-clos dans le Palais de Versailles surprend et fonctionne à merveille : la révélation crescendo des indices rappelent les enquêtes les plus palpitantes des Spies et les ambitions du méchant, somme toute plutôt banal, suffisent à rendre l'épisode attractif et à finaliser de manière agréable la saison, sans pour autant nous offrir les aptitudes habituelles d'un réel season finaleEn plus • Venez lire la critique détaillée de l'épisode "Totalement Versailles"

      

    - En accord ou désaccord avec ces critiques ? A vous de poster votre avis en allant directement sur le forum ou en laissant un commentaire ci-dessous !

     

                  

     

    CACA


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :